BIHUB lance la 3ème édition de l’Africa Code Week

Burundi innovation HUB (BIHUB) en collaboration avec la maison de l’UNESCO au Burundi et le ministère ayant l’éducation dans ses attributions a officiellement lancé mardi 1er octobre 2019 l’Africa Code Week(ACW) 3ème édition, initié par le département de responsabilité sociétale d’entreprise (EMEA) de SAP dans le cadre de son engagement envers la croissance en Afrique.

Selon la directrice générale de BIHUB et Ambassadrice de l’Africa Code Week au Burundi, Natacha Nduwimana, l’Africa Code Week est une initiative de développement des compétences numériques pour la jeunesse africaine .C ‘est une pierre angulaire de l’initiative et de sa capacité à inscrire son impact pédagogique dans la durée, les partenariats public-privé noués dans le but de réduire la fracture des compétences et les disparités entre les sexes, conformément aux objectifs de développement durable(ODD) ,fixés par les Nations Unies, a-t-elle poursuivi.

Natacha Nduwimana a fait savoir que SAP et l’UNESCO unissent leurs forces avec plus de 130 partenaires publics, privés et associatifs pour initier les jeunes au codage et aux compétences numériques. Natacha Nduwimana a expliqué que l’ accent est mis sur l’éducation des filles, le renforcement des capacités pédagogiques locales par le biais de formations des formateurs, le soutien de l’émergence d’une culture de formation intra et inter communautaires partout en Afrique. Il s’agit également de faciliter l’intégration des compétences numériques et du codage dans les programmes scolaires, afin d’impacter durablement la jeune génération, a-t-elle ajouté.

La directrice générale de BIHUB a indiqué que BIHUB est le promoteur de l’Africa Code Week(ACW) au Burundi et est désireuse de promouvoir l’innovation et la technologie au Burundi. Depuis 2017 BIHUB a déjà formé plus de 16000 jeunes de 60 écoles dans 3 provinces d’intervention qui sont Bujumbura, Gitega et Ngozi, a-t-elle poursuivi. Natacha Nduwimana a précisé que BIHUB s’est également fixé pour objectif la formation de 300 formateurs dans ces 3 provinces, l’initiation à la programmation de 12000 enfants de 7 à 17 ans, 500 séances d’initiations à la programmation dans 50 écoles. Ils seront initiés à la programmation informatique, à travers le programme SCRATCH spécialement adapté pour faire des animations et des jeux simples.

Quant à la directrice général de l’enseignement fondamental et post fondamental général et pédagogique Jeanine Ihorihoze qui a représenté le ministre de tutelle,elle a fait savoir que le système éducatif d’un pays constitue sans conteste le noyau fondamental de son développement et de son épanouissement. L’inscription du système éducatif burundais dans le courant de la révolution numérique en cours dans le monde, est une véritable opportunité pour le développement du pays, a-t-elle souligné.

Cette opportunité permettra de restructurer l’économie du pays, de renforcer sa croissance et de lutter contre la pauvreté et les inégalités notamment à l’égard des femmes et des populations vulnérables,a indiqué Jeanine Ihorihoze . Elle a fait savoir que c’est dans cette perspective que le gouvernement du Burundi a salué l’initiative de l’organisation BIHUB qui répond à sa volonté de promouvoir le développement en favorisant l’accès aux compétences et aux opportunités des TICs.

Jeanine Ihorihoze a souligne que le gouvernement du Burundi salue fermement l’intention de BIHUB de nouer des partenariats durables avec des établissements scolaires pour les soutenir en ressources humaines et matériel pour l’intégration de la programmation dans les activités scolaires ou parascolaires.

Source : RTNB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!